Préparer votre séjour aux îles de Conquet

Préparer votre séjour aux îles de Conquet

SÉJOUR BILLETTERIE

Vous pouvez acheter directement vos billets pour les îles au bureau d’information touristique du Conquet (pour les deux compagnies maritimes) ou à la gare maritime du Conquet. Plus d’informations dans la rubrique « Compagnies maritimes ».

La commune du Conquet est en zone bleue toute l’année, 7 jours/7, de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30, avec des périodes de stationnement limitées à 2 heures ou 4 heures selon l’emplacement (vous reporter au plan des zones bleues). Pour votre séjour sur les îles, il est conseillé d’utiliser les parkings listés ci dessous :

  • Parking sécurisé à proximité du centre-ville. 15 minutes à pied de l’embarcadère. Parking clos et couvert, accessible jour et nuit par code sécurisé. Entrée libre 24h/24. Voitures, camping-cars et bateaux. Tarif : 5€ par jour, 4€ au-delà de 8 jours pour une voiture. 7€ par jour pour camping-car. Navettes jusqu’à l’embarcadère pour un supplément de 5€. Adresse: Poul Conq.
  • Parking des îles : Parking et navettes gratuites vers l’embarcadère du Conquet (départ pour Molène et Ouessant). Les navettes partent du parking 45 minutes avant le départ des bateaux. Tarif : à partir de 9€. Adresse : Prat ar C’halves – rue des îles, 29217 Le Conquet (à côté de la Gendarmerie). Téléphones: 06 11 29 61 95 ou 02 98 38 07 12. 
  • Parking de la Tour d’Auvergne : Parking ouvert toute l’année. Tarif dégressif selon la durée du séjour. 10 minutes à pied de l’embarcadère ou navette gratuite depuis le parking. Voiture : 5€ par jour. 28 rue de la Tour d’Auvergne, 29217 Le Conquet. Réservation indispensable par téléphone : 06 07 91 88 28 ou 02 98 89 08 64.
  • Parking du port : Parking ouvert toute l’année. 5 € par jour. 150m de l’embarcadère (2 minutes à pied de l’embarcadère). 13 rue Sainte Barbe, 29217 Le Conquet. Réservation indispensable par téléphone : 06 31 53 51 77. 
  • Parking La Grange : Parking clos en plein centre-ville, proche à pied de l’embarcadère. Accessible jour et nuit par code sécurisé. 5 € la journée. Possibilité de louer un emplacement au mois ou à l’année. 24 rue Poncelin, 29217 Le Conquet. Réservation indispensable par téléphone : 06 08 61 79 99. Site internet : www.la-grange.fr

La Bicyclette : Bourg de Ouessant et au port. Pour vos balades sur l’île d’Ouessant : location de vélos, VTT, VTC, vélos électriques, tandems, vélos enfants, carrioles, suiveurs et sièges bébé. Ouvert toute l’année. Portable : 06 80 70 94 95.

OuessanCycles: Bourg de Ouessant et au port. Location de vélos (des centaines de vélos : VTT, VTC, vélos enfants, carrioles, suiveurs, suiveurs 2 roues, sièges bébé, casques et vélos électriques). Tarifs pour les groupes. Ouvert toute l’année, de 9h à 18h. Téléphone : 02 98 48 83 44. Portable : 06 81 89 11 41. Courriel : contact@ouessancycles.com Site internet:www.ouessancycles.com

VISITES GUIDÉES À OUESSANT :

Ouessant Evasion : Tour de l’île commenté : 15 € au départ de Lampaul (centre bourg). Route des phares : 10 €. Journée « évasion » : navette aller/retour + tour de l’île : 17 €. Ouvert tous les jours, toute l’année de 8h30 à 20h00. Portable : 06 42 70 48 71 / 06 74 97 14 70. Courriel : contact@ouessantevasion.bzh Site internet : ouessantevasion.bzh

BONNE ADRESSE À MOLÈNE :

L’Archipel : Restaurant traditionnel. Menu de 16 € à 21 €, carte de 11 € à 17 €. Ouvert tous les jours, fermeture annuelle au mois de décembre. Chambres d’hôtes et locations de gîtes. Adresse : Le Quai, 29 259 Molène. Tel : 02 98 07 38 56. Courriel :marcelmonot1@orange.fr Site internet : www.archipelrestaurant.com

LOISIRS À MOLÈNE:

Base nautique Ile de Molène : Location de Kayaks, balades en kayak encadrées, location de palmes, masques et tubas. Ouverte en juillet et août. Adresse : Plage de Molène, 29 259 Molène. Tel : 06 77 86 74 73 ou 02 98 48 22 20. Courriel :npi.plougonvelin@ccpi.bzh Site internet : www.nautisme.pays-iroise.bzh

L’HISTOIRE DU CONQUET

UNE HISTOIRE TRÈS ANCIENNE…

On sait que le territoire est déjà occupé à l’époque néolithique grâce aux vestiges préhistoriques retrouvés sur la presqu’île de Kermorvan (allée couverte, dolmens, menhirs). Aujourd’hui, on peut encore admirer quelques vestiges de cette époque sur la presqu’île, même si la plupart ont été détruits durant la Seconde Guerre mondiale.

Bien des siècles plus tard, à l’époque gallo-romaine, on pense qu’il y aurait eu un port romain à Porsliogan (portus Staliocanus).

La situation géographique du Conquet est déjà considérée à l’époque comme un atout stratégique. C’est justement cette situation qui va causer bien des troubles sur le territoire par la suite. En effet, l’histoire de la commune est rythmée par de nombreux pillages et invasions successives. Par exemple, entre le IX e s et le Xe s., Le Conquet est victime de plusieurs raids normands.

Quelques siècles plus tard, on assiste à de véritables batailles entre Français et Anglais pour faire main basse sur le Conquet. En effet, ces derniers perdent et regagnent le territoire à de nombreuses reprises entre le XIIe et le XVIe s. En parallèle, le port de la cité, engagé dans le transport maritime du vin et du sel, se développe et reste prospère jusqu’à la fin du XVIIIe s.

UN PORT D’ENVERGURE…

A cette époque, le port du Conquet dépasse même en fréquentation celui de Brest. Avec la Révolution et les guerres du premier Empire, le commerce décline peu à peu dans la commune. Il faudra attendre le milieu du XIXe s. et l’arrivée des pêcheurs de Loguivy (commune des Côtes d’Armor actuelles) pour que se développe la pêche aux crustacés dans le port du Conquet. Parallèlement, en 1829 est introduite au Conquet la fabrication industrielle de l’iode à partir des cendres de laminaires. L’usine de fabrication d’iode à partir du goémon est l’activité économique majeure du Conquet au XIXe s. La construction navale a également marqué l’histoire de la commune. Le premier chantier naval attesté date du XVIe s. Cette activité sera présente au Conquet jusqu’en 1992 (date de fermeture du dernier chantier naval sur le territoire).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands investissent la côte et installent un ensemble de blockhaus et de batteries pour la défense de Brest sur la presqu’île de Kermorvan.Aujourd’hui encore, on peut voir les nombreux vestiges de cette occupation sur la presqu’île. Les Allemands se rendent le 10 septembre 1944, après un mois d’encerclement autour de Kéringar.

Après-guerre, Le Conquet se développe autour de trois activités principales : la pêche, l’agriculture et le tourisme.

Vous trouverez ci-joint des informations plus détaillées sur le patrimoine en suivant le lien ci-dessous :

http://www.patrimoine-iroise.fr/

et aussi : De Penzer à Kermorvan…

La municipalité du Conquet édite également un bulletin semestriel « De Penzer à Kermorvan ». Ce bulletin communal est consultable en mairie et de nombreux articles retracent l’histoire du Conquet, notamment rédigés par : Jean Pierre Clochon, Marcel Quellec et Hubert Michéa… Vous trouverez ci dessous la table des matières par édition pour vous permettre de faire des recherches historiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.