Découvrir l’archipel de Molène/île de Quéménès

Découvrir l’archipel de Molène/île de Quéménès

Le Conquet ne se limite pas à la pointe continentale de la Bretagne, en effet, le territoire conquétois s’étend au-delà du continent grâce à ses îles (archipel de Molène). En 1899-1900, la commune de Ploumoguer cède plusieurs îles au Conquet : l’île aux Chrétiens, l’île de Béniguet, de Bannec, de Balanec, de Litiri, de Triélen, de Quémenes et son lédénez. Ces îles représentent une superficie de 150 hectares et font partie du Parc naturel marin d’Iroise.

L’île de Quéménès est située au coeur de l’archipel de Molène à environ 9 km du port du Conquet, commune à laquelle elle est rattachée administrativement depuis 1899. L’île a une superficie de 26 hectares. Depuis 2006, Quéménès est habité par Soizic et David qui y possèdent une exploitation agricole et accueillent les visiteurs dans leur ferme. Si vous souhaitez leur rendre visite pour passer des moments hors du temps, rdv sur le site internet de la ferme insulaire: Site de la ferme insulaire de Quéménès

Balade en mer à la découverte de l’archipel de Molène :

Archipel Excursions

Un bateau et un skipper professionnel pour découvrir la nature en toute sécurité. Découvrez l’Archipel de Molène à bord de semi-rigides de 12 places : une autre navigation, plus ludique à la rencontre des phoques et des dauphins. Une croisière de 2 heures autour des roches, des îlots et des phares qui font la richesse du parc Marin d’Iroise. Départ tous les jours du Conquet par beau temps d’avril au 30 septembre et autres à la demande en fonction des conditions météorologiques. Sortie à partir de 4 ans. Site internet: www.archipelexcursions.com Réservation par téléphone: 06 99 85 47 45. Des balades en mer inoubliables!

Finist’Mer

Embarquez à bord des bateaux de Finist’Mer Excursions : des semi-rigides (12 passagers) à la découverte de la faune de lors d’une excursion dans l’archipel de Molène (phoques, dauphins, oiseaux…). Vous vivrez des sensations uniques dans un paysage d’îles sur fonds de mer parfois turquoise. Notre pilote saura vous transmettre sa culture des mammifères marins et de leur environnement. Plus de renseignements : www.finistmer-excursions.fr/


Patrimoine naturel
Les plages :
Le Conquet est un endroit idéal pour passer une journée à la plage. Il y en a 7 réparties sur le territoire conquétois. Celle des Blancs Sablons, une belle plage de sable fin, est la plus étendue, elle se situe dans l’anse des Blancs Sablons. Vous pourrez également vous baigner sur la petite plage de Pors Pabu sur la presqu’île de Kermorvan, sur la plage du Bilou, sur celle de la « Grève bleue », ou bien encore sur celles de Portez et de Porz Liogan (toutes deux labellisées « Pavillon bleu » en 2010 et 2011, Pors Liogan en 2012, 2013 et 2014). Vous pourrez pêcher à pied sur la plage Croaë. Que vous vouliez vous détendre sur la plage, faire du sport ou vous baigner, ces sept plages vous accueillent, merci d’en prendre soin!

Le littoral :
Le Conquet est une commune située « au bout du monde », la côte fait donc partie intégrante de sa géographie. Vous pouvez longer tout le littoral du Conquet à pied en suivant le chemin de Grande Randonnée (GR34). Vous pourrez alors admirer la beauté et la diversité des paysages côtiers (falaises, dunes, plages, etc.) Le littoral conquétois est riche en paysages exceptionnels, sa beauté vous étonnera.

La ria

L’ensemble formé par la ria, la presqu’île de Kermorvan, l’étang de Kerjean et les dunes des Blancs Sablons, est un site classé depuis 1977. La ria du Conquet représente un patrimoine naturel tout à fait remarquable, sachez que vous pouvez la traverser grâce à la passerelle du Croaë construite en 1950. La ria du Conquet a pour particularité d’offrir des paysages différents selon les marées, le temps, les saisons, etc. C’est une véritable nourricerie pour de nombreuses espèces animales et végétales. Vous serez surpris par ces multiples paysages comparables à ceux des plus belles cartes postales. Pour information, les mots « ria » et « aber » sont des synonymes (« ria » est un mot galicien, « aber » est un mot celtique »).

La presqu’île de Kermorvan

Située autrefois sur la commune de Ploumoguer (jusqu’en 1965), la presqu’île de Kermorvan fait aujourd’hui partie intégrante du Conquet. Son nom, d’origine bretonne, signifie « l’homme de la mer » en français. Située à la pointe du Finistère, cette presqu’île a toujours été l’objet de convoitises. Il y reste encore quelques vestiges témoignant de l’occupation du territoire à l’époque néolithique. En longeant les dunes des Blancs Sablons, vous remarquerez le passé militaire du Conquet grâce aux anciennes redoutes et au fort Saint Louis. Vous noterez également l’étonnante redoute de l’Ilette située sur un petit promontoire rocheux à la pointe de la presqu’île. Bâtie au milieu du XIXe s., cette ancienne redoute est relativement bien conservée et rappelle les fortifications Vauban. Outre les nombreuses fortifications du XIXe s., la presqu’île regorge d’anciens blockhauss allemands datant de la Seconde Guerre mondiale (présents tout le long de la partie côtière). Depuis la presqu’île, vous aurez un superbe panorama sur les îles en face du Conquet : Béniguet, Molène et Ouessant. Bien sûr, vous ne manquerez pas d’admirer le phare de Kermorvan érigé en 1849. Classé et appartenant au Conservatoire du Littoral, le phare de Kermorvan est le phare à terre le plus occidental de France. D’une hauteur de 20,30 mètres, il a la forme d’une tour carrée. Le phare de Kermorvan a été entièrement automatisé en 1994, aujourd’hui il n’y a donc plus de gardien sur la presqu’île pour s’occuper du bâtiment. Le phare n’est pas visitable.

La biodiversité

La biodiversité fait partie intégrante du patrimoine naturel conquétois. Que ce soit en longeant la ria, en traversant les dunes des Blancs Sablons, ou en parcourant la presqu’île de Kermorvan (sites du Conservatoire du Littoral classés au patrimoine national), vous remarquerez la présence de nombreuses espèces végétales (salicorne, obione dans la ria par exemple, queue de lièvre et oyat sur les dunes) et animales (goéland, aigrette, héron, cormoran, etc.) Grâce aux différentes zones classées et protégées réparties sur le territoire, Le Conquet bénéficie aujourd’hui d’une faune et d’une flore préservées. Ne manquez pas de vous munir du circuit de découverte du patrimoine naturel du Conquet en vente au bureau d’information touristique (0,50€) afin de réaliser une superbe balade à la découverte de la biodiversité (marche de 10km, durée estimée : 3h00) Télécharger le circuit gratuitement ici

Les îles

Le Conquet ne se limite pas à la pointe continentale de la Bretagne, en effet, le territoire conquétois s’étend au-delà du continent grâce à ses îles. En 1899-1900, la commune de Ploumoguer cède plusieurs îles au Conquet : l’île aux Chrétiens, l’île de Béniguet, de Bannec, de Balanec, de Litiri, de Triélen, de Quémenes et son lédénez. Ces îles représentent une superficie de 150 hectares et font partie du Parc naturel marin d’Iroise. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.